Un 10km de 9,1km!

Publié le par Svip

Dimanche matin, 7h!  Réveil difficile après la chouette soirée passée en famille hier soir.  Je suis fier de moi, je n'ai bu qu'une sangria en apéro et un petit pousse café mais pas de vin! (c'est un bon début pour moi ;-) )

 

Je me prépare: j'enfile mon t-shirt mauve, mon bandeau mauve, mon corsaire et mes baskets.  Mon cardio est en place et en route pour tester une tenue possible pour le 20 km du 30 mai.

 

Au petit déjeuner: un petit bol de céréale et une tasse de lait de soja.

 

J'habille le fiston qui va participer au 300m des enfants et nous embarquons dans la voiture pour passer chercher mon frangin qui nous attend.  Il ne faut pas traîner, j'ai donné rendez-vous à une "cafeuse française" à 8h30 sous le chapiteau!

 

Il fait frisquait, il y a du brouillard mais le soleil est là.  Chouette, le ciel est bleu, je sais que nous n'aurons pas de pluie, yes!

 

On emmène le frangin et direction la place de Visé.  Il y a du monde partout, tout est en mode CAP ;-) c'est super une ville au rythme sportif.

 

On est dans les temps sous le chapiteau mais pas de Béa, je ne l'ai jamais vue, on s'est juste rencontrée sur le net et je sais juste qu'elle a le dossard 105 et qu'elle est là pour faire le marathon.  Soudain, mon homme repère le dossard 105.  Je fonce sur Béa et nous faisons connaissance en chair et en os.  Nous discutons 5 min et puis je la laisse partir pour son échauffement: le départ est proche!

On file inscrire Mathias à la course de enfant et on retire son dossard et il est déjà l'heure de voir le départ du marathon.  Nous encourageons les participants et Béa lors de son passage près de nous. 

 

Ensuite, quelques tour du boulevard pour l'échauffement et il est déjà temps de se mettre sur la ligne de départ.  Et là commence le calvaire, mon rythme cardiaque s'emballe ! Il va monter jusque 166 alors que nous sommes simplement dans la file du départ.  Le décompte arrive, le départ est donné et nous nous élançons mon frère et moi très calmement.  Sur 400 mètre, mon frère va rester à mon rythme très lent et puis il me regarde et me dit "j'ai la pêche, je te laisse!"  Biensûr que tu me laisses et surtout fais-toi plaisir! Je ne le reverrai qu'à la ligne d'arrivée ;-)

Je suis à 180 pulsations et pourtant, je me sens très lente.  Tout le monde me dépasse, je suis quasi la dernière.  C'est pas grave, je me sens bien et je sais que je cours déjà plus rapidement qu'à lentraînement.

Je mettrai 6min50 pour faire le premier kilomètre.

Les kilomètres défilent, il fait beau et j'accompagne un homme une femme bien sympathique avec qui nous discuterons tout le long.  Elle a la même foulée que moi et on se synchronise l'une sur l'autre, c'est super chouette de trouver quelqu'un avec la même foulée.  Le soleil nous accompagnera tout le long.  Mon rythme cardiaque ne descendra pas une seule fois en dessous des 180puls c'est haut mais je me sens bien et ma foulée est franche et cadencée: un vrai bonheur.  A mi parcours, je bois une bonne gorgée d'eau et je sens que je retrouve une deuxième pêche.

Tout va bien et arrive le 8ème km.  Là, je me dis qu'il faut que j'accèlère tout doucement, je vois que j'arrive près des 50min et j'aurais bien voulu être en-dessous de l'heure mais ça ne va pas être facile.  J'abandonne mes compagnons de courses et j'accélère gentiment. 

Arrive le pont de Visé, j'arrive à garder mon rythme soutenu pour monter le pont, il reste quelques centaines de mètres, les personnes sur le pont nous encourage, je sais qu'il faut que je donne plus et là, je commence à allonger ma foulée, j'accélère... mes puls sont à 194!  Mais je tiens le coup, il faut un dernier effort pour les 100 derniers mètres, j'arrive à la hauteur de trois filles que j'ai suivi au loin et je les dépasse.  Une n'apprécie pas et commence à accélérer en repassant devant moi.  Je décide de la suivre et de donner un chouia en plus juste devant l'arrivée hihihi   Et c'est parti!  Et me voilà sur la ligne d'arrivée, devant la jeune fille (lol) et avec un temps de 1h04 au compteur de mon cardio.

 

Je suis contente même si ce n'est que 9,1km la distance totale et que je l'ai fait en plus d'une heure.  Je sais que j'ai encore du boulot.

Autre fait: j'ai remarqué que mon accéléromètre n'est plus calibré correctement! en fin de course il affichait 9,6km, il y a donc 500mètres de différence avec la distance officielle.  Il faudra que j'y remédie.

Mon frère et mon homme sont là, Julien (mon frère) a fait le parcours en 50min mais il a pas mal souffert en montant le pont.  Il a apprécié et est super impressionné par la vitesse des autres participants!

Nous buvons un coup, nous faisons quelques étirements et nous entendons déjà au loin l'arrivée du premier concurrent du marathon!  2h22 pour le vainqueur de la 12ème édition du Maasmarathon: impressionnant!

 

Le deuxième est arrivé quelques minutes plus tard, pareil pour le troisième mais chose marquante, le troisième a fait une crampe à la cuisse à 5 mètres de l'arrivée!!!! Le pauvre, j'ai eu mal pour lui!  Il a sautillé pour passer la ligne d'arrivée, j'ai bien cru qu'il n'y arriverait pas.  Quelle force, quelle volonté, j'en suis restée bouche-bée...

 

Enfin, voilà une petite matinée qui s'est bien déroulée.

Ah oui, j'oubliais: Mathias a fait son 300mètres avec une jolie chute! Le concurrent devant lui s'est trébuché et il ne l'a pas vu et est tombé aussi.  Il s'est aussitôt relevé et a repris la course de plus belle hihihi  Heureusement, ce fût plus de peur que de mal.  ça lui a fait du bien! D'ailleurs il fait la sièste pour l'instant avec son papa qui est épuisé de nous avoir encouragé lol

 

Bon dimanche à tous, je vais voir si je trouve le temps officiel sur le site de la course ;-)

 

VOILA LES RESULTATS!

232. 9224   VAES Julien 23 BEL   51:50 52:20 5:45 10.44 21 sm  
398. 9225 F VAES Sophie 32 BEL   1:04:47 1:05:16 7:11 8.37 147 ef

Publié dans Entraînement

Commenter cet article

calimero 15/05/2010 08:52


Et bien voilà une belle petite course où le plaisir et la performance ont fait bon ménage!!!


Valérie 09/05/2010 22:03


Bravo ! Voilà une belle course bien gérée et courue avec plaisir :-)
Et tu le vois toi-même, te baser sur tes pulsations pendant une compétition ne fait pas beaucoup de sens : elles sont faussées par le stress ! Mieux vaut te fier à tes sensations, ce que tu as fait
apparemment, et avec succès.
N'empêche, ce serait intéressant de faire une fois un test d'effort sur terrain, histoire de déterminer ta fc max. Je ne serais pas étonnée qu'elle soit plus haute que prévu ...
Encore bravo, c'est super !


Marianne 09/05/2010 17:37


Quel enthousiasme Sophie, tu as pris du plaisir ça se sent. Il me semble que tu progresses bien.Encore ou plus que 3 semaines avant un autre défi. Bises


Tati Vivi 09/05/2010 17:32


Coucou Sophie,
Et bien, quelle suberbe description de ta course, comme si on était à ta place...
J'ai pensé à vous ce matin et je me suis dit que les prévisions météo étaient totalement fausses mais ce n'est pas plus mal.
Bien contente que tout se soit bien passé pour Julien, Mat et toi !
A bientôt,
Bisous à vous trois de nous trois :-)


Béatrice 09/05/2010 17:26


eh ben, tu t'es bien défoulée, dis donc !
Et ton frère, il a la pêche! je crois que tu l'as converti à la CAP, c'est bon :-)
Sinon, si je lis ta vitesse pour ce 9,1 kms (qui se court forcément bien plus vite qu'un 20 kms), tu peux envisager un 8 kms/h sur les 20 kms de Bruxelles, donc 2h30.
Ce sera intéressant de recalibrer ton accéléromètre, parce que 500 m de différence, c'est pas rien quand même !
allez plus que 3 semaines et c'est le big day !!! Bises.